Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 18:30
L'ouvroir de l'ange-gardien, belles cartes postales du début du XXe siècle.
L'ouvroir de l'ange-gardien, belles cartes postales du début du XXe siècle.

L'ouvroir de l'ange-gardien, belles cartes postales du début du XXe siècle.

Deux cartes postales-photos montrent des ouvrières posant dans la bonnèterie « L’ouvroir de l’ange-gardien ». Elles sont de grande qualité.

L’ange-gardien, une sorte de sainte Anne ailée posant la main droite sur un enfant, est posé sur un socle contre le mur à droite. Au centre se trouve un Christ en croix. Les ouvrières portent le chignon caractéristique des années 1910.

Des lampes pendues au plafond permettaient d’éclairer le travail durant la mauvaise saison. Le souci de la lumière est net. On aperçoit de larges baies de part et d’autres de la salle. Elles font penser aux locaux du complexe Max-Catoire.

Tout en brique, leur architecture trahit les années 1900. Un élément nous fait trancher sur la localisation. Il s’agit de l’existence d’un hôpital militaire auxiliaire qui fonctionna à Montaure du 22 septembre 1914 au 31 décembre 1918. Les archives militaires le connaissent sous le n° 18 et sous le nom de l’ « Ouvroir de l'Ange Gardien » et du « Château de la Garde Châtel ». Il comprenait 50 lits. Une autre carte postale montre clairement des soldats en convalescence au même endroit. Ces éléments ne sont pas étonnants dans la mesure où la famille Catoire, résidant à la Garde-Châtel, s'est fait connaitre pour son implication dans la croix-rouge (voir notre article). C'est dans cet hôpital qu'intervint en tant qu'infirmier le compositeur et musicologue Maurice Emmanuel.

L'hôpital militaire de Montaure (1914-1918) (clichés contemporains Armand Launay, été 2013)
L'hôpital militaire de Montaure (1914-1918) (clichés contemporains Armand Launay, été 2013)
L'hôpital militaire de Montaure (1914-1918) (clichés contemporains Armand Launay, été 2013)
L'hôpital militaire de Montaure (1914-1918) (clichés contemporains Armand Launay, été 2013)

L'hôpital militaire de Montaure (1914-1918) (clichés contemporains Armand Launay, été 2013)

Quant au travail textile, il n’est pas étonnant à Montaure – tout comme dans les campagnes locales – car Louis-Etienne Charpillon nota, en 1868, que le tissage de draps se pratiquait chez les particuliers. Qui plus est, la campagne regorgeait de badestamiers et d’ouvriers du textile que ce soit à Louviers ou à Elbeuf. Même Pont-de-l’Arche se mit à coudre des chaussons de lisière à partir des années 1830. Une chemiserie exista à La Haye-Malherbe (Rousseau) au tout début du XXe siècle.

 

 

Sources

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-service-sante-1914-1918/hopitaux-militaires-rm-sujet_53_1.htm

 

A lire aussi...

La Garde-Châtel

 

Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com

Bando 13x9 (1)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Dalle Isabelle 12/01/2021 23:14

Merci beaucoup pour cet article fort intéressant.
Certains de mes ancêtres sont originaires de Montaure et travaillaient le textile en tant que tisserands.
Vos cartes postales vont me permettre d’illustrer mon propos à leur sujet.
Cordialement.

Armand Launay 13/01/2021 03:11

Bonjour et merci de votre commentaire. Bonne poursuite dans vos recherches !

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Contactez-moi afin d'étudier ensemble, plus avant, l'histoire et donc de progresser vers la connaissance. Bonne lecture ! armand.launay@gmail.com
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au cœur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

- Mieux connaitre Pont-de-l'Arche à travers 150 noms de rues et de lieux ! (Autoédité, 2019, 64 pages). 

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte.

Accédez aux articles par Google maps