Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 19:30

A l’heure où la Communauté d’agglomération Seine Eure ouvre sa première piscine à Louviers, et avant de travailler sur une deuxième localisée à Pont-de-l’Arche, nous retraçons brièvement l’historique de la première piscine de la ville.

 

Si quelques enfants se risquaient dans l’eau de la Seine puis de l’Eure, la ville de Pont-de-l’Arche était peu concernée par la baignade avant 1967. Le 29 juin 1967, une délibération du Conseil municipal présidé par Roland Levillain expliqua la raison de la construction d’une piscine sur les berges de l’Eure, en bas de la rue Alphonse-Samain, et précisa quelques modalités d’ouverture. L’inauguration était prévue le 14 juillet 1967 : « procurer des plaisirs supplémentaires à la population de Pont-de-l'Arche et de la région, pendant les vacances un maître-nageur sauveteur sera recruté, ainsi que deux caissières qui s'occuperont également du vestiaire. Le prix des entrées est fixé à 2.00 frs pour les adultes et 1.00 frs pour les jeunes gens de moins de 14 ans. Elle sera ouverte chaque jour de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 19 h ou même un peu plus tard en cas d’affluence et de grande chaleur. Le service des douches débutera le 1er octobre 1967, prix d'entrée 2... frs. »

De la part de Roland Levillain, la construction de cet équipement n’est pas étonnante étant données les différentes réalisations de terrains sportifs de ses mandats mais aussi de son attention pour le commerce du centre-ville dont certains entrepreneurs constituaient une partie de son conseil municipal. Les commerçants eux-mêmes contribuaient largement à la vitalité du centre-ville notamment en créant et gérant le camping Seine et Eure.

La piscine fonctionna l’été pour le plus grand bonheur des jeunes. En 1984, la municipalité de Roger Leroux créa le parking de la piscine.

En couleurs : carte postale. En noir et blanc : photos municipales des travaux.
En couleurs : carte postale. En noir et blanc : photos municipales des travaux.
En couleurs : carte postale. En noir et blanc : photos municipales des travaux.
En couleurs : carte postale. En noir et blanc : photos municipales des travaux.
En couleurs : carte postale. En noir et blanc : photos municipales des travaux.
En couleurs : carte postale. En noir et blanc : photos municipales des travaux.

En couleurs : carte postale. En noir et blanc : photos municipales des travaux.

Cependant, cet équipement ne présentait pas que des avantages. Le 17 janvier 1973, le communiste Robert Redon chargea Roland Levillain en plein Conseil municipal sur le fait que la ville n’était pas dotée « de gymnase, de salle omnisports » et qu’il n’y avait pas de « réflexion globale sur les sports et loisirs (…), pas de salles de réunion » et que la « piscine coute cher et ne sert que quelques semaines par an. »  

Autre défaut de taille, cet équipement n’a pas été construit selon les normes de sécurité ce qui est devenu intolérable avec le durcissement de la législation et des contrôles sanitaires. Paulette Lecureux décida de la fermeture de la piscine et la fit détruire en 1996. Elle projetait, dans le cadre de l’intercommunalité qui n’était encore qu’un projet, de faire construire plus tard un équipement intercommunal.  

En attendant, les berges de l’Eure furent aménagées. Une partie devint le chemin Claude-Boubet et l’autre devint un parking doté d’une demi-halle.

La piscine survit encore quelques années dans l’enseigne du « Bar de la piscine » et, de nos jours encore un peu dans les discussions archépontaines. Quelques parties du bâtiment sont encore debout qui soutiennent quelques places de parking et qui proposent des toilettes en contrebas, glorieux vestige de la première piscine archépontaine.

 

Sources

Bulletin municipal

Délibérations du Conseil municipal

Partager cet article
Repost0

commentaires

A. Launay 19/01/2014 14:52

Bonjour Candida, les écoliers et les collégiens, par exemple, pourraient tous apprendre à nager et bénéficier de l'enseignement de la natation, comme en disposent les programmes mais comme ne le permet pas la réalité des infrastructures locales... Bisous !

vinsareva 18/01/2014 20:34

Franchement, je ne vois pas l'intérêt d'en avoir une à Pont de l'Arche! Une à Val de Reuil, une à Louviers, une à Pont Saint Pierre, pourquoi en faire une autre ici, à part nous exploser les impôts locaux???

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Contactez-moi afin d'étudier ensemble, plus avant, l'histoire et donc de progresser vers la connaissance. Bonne lecture ! armand.launay@gmail.com
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au cœur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

- Mieux connaitre Pont-de-l'Arche à travers 150 noms de rues et de lieux ! (Autoédité, 2019, 64 pages). 

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte.

Accédez aux articles par Google maps