Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 17:09

Roger Bonnet est né le 17 septembre 1917 au Petit-Quevilly et mort fusillé le 14 avril 1942 à la prison d'Evreux. Il fut tout d’abord comptable chez Jupiter, à Rouen. Installé à Pont-de-l’Arche avec sa jeune épouse, Augusta Demare, il était gérant d’un magasin des Coopérateurs de Normandie. Cet établissement était situé au n° 8 de la rue Président-Roosevelt. Il fit son service militaire chez les Spahis en Syrie.

Au début de la Seconde guerre mondiale, il distribua des tracts de la Résistance communiste en lien avec André Benet, syndicaliste de la chaussure et futur maire de Pont-de-l’Arche. Cependant, Roger Bonnet fut identifié par la gendarmerie à cause d'un délateur. Un matin de novembre 1941, il partit en vélo muni d’une remorque à la place du Vieux marché (Rouen) et ce afin de ravitailler son magasin en fruits et légumes. Il y rencontra sa nièce Mireille, avertie par son épouse, enceinte, qu’il était recherché par la gendarmerie.

Arrêté, il fut condamné par la Cour spéciale de Rouen à deux ans de prison pour distribution de tracts. A la demande de l’occupant, il fut condamné à mort et déporté à Auschwitz. Il ne rentra en Normandie pour que pour être fusillé à la prison d’Evreux et ce certainement en représailles d’actions de la Résistance. Il fit le chemin assis sur son cercueil. Sa fille Mauricette naquit la semaine où il fut assassiné. Le 7 mars 1942, dans cette même prison d’Evreux, c’est Pierre Semard qui fut fusillé pour son implication dans le PCF et dans la Résistance. Son corps fut sorti de la fosse commune à la Libération.

Le 6 juillet 1945, sous la présidence d’André Benet, maire, l’ancien chemin du Neubourg, aussi appelé route de Tostes, fut baptisé Roger Bonnet par le Conseil municipal.

Photographie montrant Roger Bonnet, au milieu, portant un gilet, parmi ses amis de jeunesse (cliché de la famille Bonnet).

Photographie montrant Roger Bonnet, au milieu, portant un gilet, parmi ses amis de jeunesse (cliché de la famille Bonnet).

Plaque commémorative posée le 8 mai 2015 dans la rue Président-Roosevelt en remplacement d'une plaque depuis longtemps disparue. Initiative d'Alain Picard et sa femme Mauricette Lavauquet, fille de Roger Bonnet, réalisée par la municipalité représentée par Richard Jacquet (cliché Armand Launay, juillet 2015).

Plaque commémorative posée le 8 mai 2015 dans la rue Président-Roosevelt en remplacement d'une plaque depuis longtemps disparue. Initiative d'Alain Picard et sa femme Mauricette Lavauquet, fille de Roger Bonnet, réalisée par la municipalité représentée par Richard Jacquet (cliché Armand Launay, juillet 2015).

Sources

Avec l’aide d’Alain Picard et d'après les souvenirs de Mireille Demare, épouse Picard.

Sources FFI des Archives départementales de l’Eure.

Délibérations du Conseil municipal de Pont-de-l’Arche.

Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com

Bando 13x9 (1)

Plaque de rue sur le mur de l'ancienne usine d'Henry Prieur (cliché Armand Launay, mars 2014).

Plaque de rue sur le mur de l'ancienne usine d'Henry Prieur (cliché Armand Launay, mars 2014).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hulard 27/04/2014 16:30

Bonjour,

Roger Bonnet était le cousin germain de mon père, sa mère Thérèse Hulard était la sœur de mon grand père Auguste Hulard

J'avais entendu parlé dans ma famille de cette histoire mais sans les détails que vous donnez.
Merci de rappeler sa mémoire.

A Petit Quevilly, il existe également une rue Roger Bonnet ainsi qu' un gymnase Roger Bonnet.

Si vous la voyez, un bonjour à ma cousine Mireille Demare

Daniel Hulard

A. Launay 28/04/2014 13:24

Merci de votre commentaire et de vos compléments d'information, Monsieur Hulard. Je transmets vos salutations. Bien cordialement.

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Vos commentaires et messages sont aussi les bienvenus ! Pour utiliser mes travaux, contactez-moi;-)
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Compte LinkedIn.

Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au coeur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte. Gege wanazioni wangu !

Réflexion

Le temps n'est pas. Il n'y a qu'une règle graduée portant les marques "hier, aujourd'hui et demain" ; c'est-à-dire quelques traits issus de la faculté des Hommes à compter le passage des astres ; beautés et mesures à la fois, par Odin !

C'est avec cette règle que les Hommes tentent de mesurer les phénomènes les plus apparents. Ils se donnent des repères parmi l'érosion, véritable mère de la prise de conscience : "ce qui est rare à du prix" écrivait Chateaubriand. 

Il s'agit alors de prendre conscience de l'interdépendance entre tous les phénomènes, leur âme, et leur manière de s'attacher à notre âme. Pont-de-l'Arche où la terre natale... 

Ces phénomènes alimentent notre bonheur : sens du savoir, comment se crée notre notion du bienêtre, d'où vient notre conscience de ce qui est bon, quelles en sont les limites ? 

Bonheur, sens et quête du savoir ; horizon qui donne une orientation à notre cheminement ; orientation vers la naissance de la lumière quelle que soit la saison ; sève de notre arbre généalogique ; doute qui permet de poser peut-être les bonnes questions...

Rabelais quoi qu'il en soit... entre vins, livres et mets sapides : conscience du savoir s'il sait sucrer le faste palais du quotidien et donc là où se rassemblent les gens... érudition en entrée, curiosité en plat principal et conscience en dessert... et inversement, même si c'est moins agréable, pour un étudiant. 

Enfin, n'oubliez pas de poursuivre l'observation dans un verre à dégustation rempli de Calvados du bon bocage normand ! Au-delà des ténèbres de la Genèse, vous y verrez luire les étoiles de l'esprit et des plaisirs...