Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 18:44

Dimanche 10 mars, la Ville de Pont-de-l’Arche accueillait les Amis des monuments et sites de l’Eure (AMSE), une association œuvrant pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine bâti, écrit, artistique, naturel et paysager. C’est la première assemblée générale dans la ville depuis 1991 qui eut lieu à la Salle d’Armes sous la présidence d’Agnès Vermersch et avec la participation des locaux de l’étape Anita et Jean-Pierre Patin et Michel Lepont.

 

P1100268.JPG

Une partie des membres de l'AMSE visitant Pont-de-l'Arche le 10 mars 2013.

 

Fondée en 1927 et présidée depuis 6 ans par Pierre Roussel, l’AMSE fédère les énergies et conseille les élus et les particuliers soucieux de préserver le patrimoine. Le matin, ils étaient 150 dans l’Espace des Arts’chépontains pour une assemblée générale révélant une bonne santé : 780 adhérents, 250 communes amies, un budget à l’équilibre, des partenaires de choix tels que le Conseil général, le Service territorial de l’architecture et du patrimoine (STAP), la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), la Fondation du patrimoine, le Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement de l’Eure (CAUE), le diocèse… Grâce aux nombreux bénévoles, l’AMSE est active : édition d’un bulletin, sorties à thèmes (héraldiques, églises…), journées Confluence, nuit des retables, ateliers du patrimoine avec France Poulain, directrice du STAP. Cette dernière, présente dimanche, a souligné la chance d’avoir à ses côtés l’AMSE, « une association qui, grâce à son intérêt pour tout le département, décloisonne des dossiers stoppés au niveau local. C’est par l’échange et la communication que peut se faire la protection du patrimoine » termine la jeune directrice. Présents aussi, le député François Loncle qui n’a pas tari d’éloges pour les bénévoles et Richard Jacquet, maire de Pont-de-l’Arche, qui a souhaité la bienvenue aux sociétaires et rappelé que « le patrimoine a besoin du soutien de chaque génération. C’est la seule manière de « disputer à l’oubli », comme l’écrivait Hyacinthe Langlois, artiste et historien né à Pont-de-l’Arche en 1777, les beautés et les enseignements laissés par nos ainés. » Il a ensuite présenté les réalisations de la commune aujourd’hui : l’orgue entretenu par Michel Lepont, nommé titulaire en 2009, restauration de tableaux (2009), publications sur le patrimoine notamment industriel, libération des douves (2012), restauration à venir de la statue Saint-Pierre et des lions des stalles, étude pour planifier les travaux dont Notre-Dame-des-arts a besoin, la fin de la restauration cette année de la boulangerie du baillage avec la Fondation du patrimoine et 7 jeunes en service civique. Puis l’AMSE a honorés quatre belles réalisations de 2012 avant un repas puis une visite commentée de la ville par Armand Launay et un concert d’orgue de Michel Lepont. A suivre, dans notre région, les visites gratuites au château de Gaillon du 25 mai au 2 juin et qui présenteront les techniques de construction de charpente à l’ancienne grâce à Charpentiers sans frontière, soutenus par la DRAC et épaulés par l’AMSE.

 

Plus d’infos sur www.amse.asso.fr 

 

Logo AMSE

 

Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com

Bando 13x9 (1)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vinsareva 08/03/2013 20:20


Je ne savais même pas que cette association existait.

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Vos commentaires et messages sont aussi les bienvenus ! Pour utiliser mes travaux, contactez-moi;-)
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Compte LinkedIn.

Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au coeur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte. Gege wanazioni wangu !

Réflexion

Le temps n'est pas. Il n'y a qu'une règle graduée portant les marques "hier, aujourd'hui et demain" ; c'est-à-dire quelques traits issus de la faculté des Hommes à compter le passage des astres ; beautés et mesures à la fois, par Odin !

C'est avec cette règle que les Hommes tentent de mesurer les phénomènes les plus apparents. Ils se donnent des repères parmi l'érosion, véritable mère de la prise de conscience : "ce qui est rare à du prix" écrivait Chateaubriand. 

Il s'agit alors de prendre conscience de l'interdépendance entre tous les phénomènes, leur âme, et leur manière de s'attacher à notre âme. Pont-de-l'Arche où la terre natale... 

Ces phénomènes alimentent notre bonheur : sens du savoir, comment se crée notre notion du bienêtre, d'où vient notre conscience de ce qui est bon, quelles en sont les limites ? 

Bonheur, sens et quête du savoir ; horizon qui donne une orientation à notre cheminement ; orientation vers la naissance de la lumière quelle que soit la saison ; sève de notre arbre généalogique ; doute qui permet de poser peut-être les bonnes questions...

Rabelais quoi qu'il en soit... entre vins, livres et mets sapides : conscience du savoir s'il sait sucrer le faste palais du quotidien et donc là où se rassemblent les gens... érudition en entrée, curiosité en plat principal et conscience en dessert... et inversement, même si c'est moins agréable, pour un étudiant. 

Enfin, n'oubliez pas de poursuivre l'observation dans un verre à dégustation rempli de Calvados du bon bocage normand ! Au-delà des ténèbres de la Genèse, vous y verrez luire les étoiles de l'esprit et des plaisirs...