Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 19:04

A l'approche des cantonales des 20 et 27 mars 2011, de plus en plus de curieux ou de personnes investies dans la vie publique se replongent dans les résultats des cantonales de 2004. 

Quels étaient les résultats précis ? C'est ce que nous sommes allé voir dans les statistiques du site officiel du ministère de l'Intérieur.  

Après quelques mises en forme, nous publions de légers commentaires et des perspectives, peut-être, pour les prochaines échéances. 

Les conseillers généraux élus en 2011 seront remplacés en mars 2014 par des conseillers territoriaux conformément à la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. 

=> description et historique du canton de Pont-de-l'Arche dans Wikipédia

 

Résultats des cantonales de 2011.

 

 

1er tour (inscrits...)

 

Pour grossir les résultats cliquez sur le tableau...

Resultats-1er-tour

 

On constate une bonne participation, supérieure à 66 % des inscrits. Les 3 candidats de gauche totalisent 53,59 % des suffrages exprimés. Les 4 candidats de droite totalisent 46,41 % des suffrages exprimés.

Le canton de Pont-de-l'Arche, réputé acquis à la gauche, est un peu plus nuancé. Le nombre et la qualité des candidats conserve tout son sens dans le calcul des équilibres électoraux.

 

Résultats des trois candidats arrivés en tête au premier 1er tour (et admis au 2nd tour)

1er-tour-canton

Le Conseiller général sortant, Gaëtan Levitre, est plébiscité dans la commune d'Alizay où il est maire, et réalise de bons résultats dans toutes les communes plutôt ouvrières et périurbaines (Igoville, Le Manoir, Montaure, Pîtres et Pont-de-l'Arche). C'est aussi le cas du candidat socialiste, Richard Jacquet, qui réalise un bon score dans toutes ces communes hormis Alizay. Il en était pourtant à sa première candidature et n'assumait aucun mandat public.

Quant au candidat UDF, René Dufour, il est aussi plébiscité aux Damps, où il est premier magistrat, et réalise de bons résultats dans les communes à tendance rurale et peu peuplées (Criquebeuf, Martot, Tostes). Il engrange de nombreuses voix à Pont-de-l'Arche (311) et reçoit des suffrages non négligeables à Montaure et Igoville.


Répartition des voix de gauche et de droite au 1er tour par commune.

Gauche-droite-1er-tour

 

 

Second tour

 

2nd tour (inscrits...)

 

Le second tour revêtant plus d'enjeu que le 1er, la participation augmente encore et atteint 68,47 %.

 

Resultats-2nd-tour

 

Les résultats sont sans appel, grâce au désistement de Richard Jacquet (PS), le candidat PCF, Gaëtan Levitre, bénéficie d'un très bon report des voix de gauche et passe en tête dans toutes les communes sauf Les Damps, Criquebeuf, Martot et Tostes, les communes les plus rurales. 

 

Résultats 2nd tour (graphique)

 

Total des voix de gauche et de droite au 1er tour et résultats du 2nd tour

Tableau-2e-tour-et-dif.-1er-tour-droite-gauche

 

A la lecture du tableau ci-dessus, on se rend compte que la mobilisation à gauche a été plus forte au second tour malgré un rapport de forces qui s'annonçait déjà favorable au candidat de gauche. A l'inverse, René Dufour n'a pas bénéficié du report des voix du Front national et même des candidats UMP et divers droite.

 

 

Bilan 2004

Ces élections montrent la popularité du conseiller sortant qui parvient à hisser l'étiquette PCF bien au-delà de la moyenne réalisée par son parti dans les différents scrutins. L'extrême gauche, qui pourrait atteindre de bons scores dans les villes les plus ouvrières, ne tire pas son épingle du jeu puisque le PCF ne se replie pas dans notre canton.

La droite n'inquiète pas la gauche locale. Celle-ci est libre de présenter tous ses candidats au premier tour afin de définir lequel représente le mieux les citoyens. C'était le choix du PS en présentant un jeune candidat, Richard Jacquet, qui a réalisé un très bon score pour un premier scrutin. Le poids de l'étiquette n'y est certainement pas pour rien. Le candidat PS rassemble 1 382 suffrages soit 386 voix de moins que le conseiller sortant, fort d'un réseau et d'une notoriété façonnés depuis des années qui totalise, lui, 1 768 voix. Ces 386 voix sont importantes (6,1 % des suffrages exprimés) mais sont elles suffisantes pour mettre à l'abri le candidat PCF en 2011 ?

 

Perpectives 2011

Etant donné le bilan de la majorité départementale, la présence du conseiller général de Pont-de-l'Arche, sa notoriété qui n'a pas faibli et sa campagne qui est d'ores-et-déjà très active, il n'y a pas de raison que son aura baisse significativement en mars prochain.


Inversement, l'élection de Richard Jacquet à la mairie du chef-lieu de canton et avec le soutien du PCF, vient changer la donne. Le candidat PS a beaucoup gagné en expérience et en notoriété intercommunale. Il peut, lui aussi, se revendiquer de la gestion d'une commune et de la majorité départementale présidée par le socialiste Jean-Louis Destans (PS).


Vraisemblablement, le PCF a pris note de ce danger et s'est lancé activement dans la campagne électorale. Il s'est même risqué à faire alliance avec l'opposition de Richard Jacquet au conseil municipal de Pont-de-l'Arche.Quel impact cette stratégie peut-elle avoir ? Isabelle Viguerard-Pouppeville, suppléante de Gaëtan Levitre, était 2e sur la liste de Dominique Jachimiak en 2008. Ceux-ci étaient adversaires du PCF qui appelait à voter pour l'union de la gauche autour de Richard Jacquet. Quels repères ces stratégies très ponctuelles peuvent-elles laisser aux électeurs du PCF sachant qu'en 2001 le PCF appelait à voter pour Dominique Jachimiak aux municipales de Pont-de-l'Arche ? Ces stratégies très personnelles brouillent les cartes et ne nous permettent pas d'envisager, à l'aune des résultats de 2004, quelle sera la réaction de nombreux électeurs archépontains.

 

Une autre donne doit être prise en compte en la candidature de Maryannick Deshayes, maire de Tostes, au nom des Verts-Europe-écologie. Cette candidate risque plus de prendre des voix à la gauche modérée de Richard Jacquet qu'à la gauche plus combative de Gaétan Levitre. Cependant, elle risque aussi de prendre des voix de droite dans son fief de Tostes ainsi que dans la commune de Montaure-La Vallée.

 

Quant à la droite, l'UMP soutient le Nouveau centre de René Dufour. Si une candidature FN doit être prévue, on peut dire que la droite part plus unie qu'en 2004. Ceci lui permettra assurément d'aller au second tour où elle ne pourra bénéficier d'aucun report de voix face au candidat de gauche qui se maintiendra. Le résultat de la droite au 1er tour nous donnera une idée précise du résultat de droite au second tour. Par conséquent, si deux candidats de gauche se détachent nettement de la droite, ils pourront se maintenir sans danger pour leur tendance et ce dans le souci de laisser les électeurs choisir leur nuance politique préférée...    

 

A lire aussi...

Le portail des élections à Pont-de-l'Arche

Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com

Bando 13x9 (1)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Vos commentaires et messages sont aussi les bienvenus ! Pour utiliser mes travaux, contactez-moi;-)
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Compte LinkedIn.

Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au coeur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte. Gege wanazioni wangu !

Réflexion

Le temps n'est pas. Il n'y a qu'une règle graduée portant les marques "hier, aujourd'hui et demain" ; c'est-à-dire quelques traits issus de la faculté des Hommes à compter le passage des astres ; beautés et mesures à la fois, par Odin !

C'est avec cette règle que les Hommes tentent de mesurer les phénomènes les plus apparents. Ils se donnent des repères parmi l'érosion, véritable mère de la prise de conscience : "ce qui est rare à du prix" écrivait Chateaubriand. 

Il s'agit alors de prendre conscience de l'interdépendance entre tous les phénomènes, leur âme, et leur manière de s'attacher à notre âme. Pont-de-l'Arche où la terre natale... 

Ces phénomènes alimentent notre bonheur : sens du savoir, comment se crée notre notion du bienêtre, d'où vient notre conscience de ce qui est bon, quelles en sont les limites ? 

Bonheur, sens et quête du savoir ; horizon qui donne une orientation à notre cheminement ; orientation vers la naissance de la lumière quelle que soit la saison ; sève de notre arbre généalogique ; doute qui permet de poser peut-être les bonnes questions...

Rabelais quoi qu'il en soit... entre vins, livres et mets sapides : conscience du savoir s'il sait sucrer le faste palais du quotidien et donc là où se rassemblent les gens... érudition en entrée, curiosité en plat principal et conscience en dessert... et inversement, même si c'est moins agréable, pour un étudiant. 

Enfin, n'oubliez pas de poursuivre l'observation dans un verre à dégustation rempli de Calvados du bon bocage normand ! Au-delà des ténèbres de la Genèse, vous y verrez luire les étoiles de l'esprit et des plaisirs...