Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 11:23
L'union de la gauche met en échec le maire sortant et porte Richard Jacquet (PS) aux commandes
 
Premier tour (9 mars)
 
=> 27 candidats à élire à la proportionnelle (première fois dans l’histoire de la ville qui dépasse désormais les 3500 habitants).

 

Quatre listes

Pont-de-l’Arche pour tous emmenée par Dominique Jachimiak, maire sortant (SE, DVG, DVD) :

Domnique Jachimiak (agent comptable du collège), Marie-Claude Lauret attachée statisticienne), Claude Blot (retraité cadre papeterie), Isabelle Viguerard-Pouppeville (professeur), Daniel Breiner chef de service EDF), Anita Hervieux (technicienne assurance), Patrick Bellamy (technicien en téléphonie), Françoise Peschard (conductrice de machines), Bruno Bucher (responsable bureau d’études), Claudine Hanquart (standardiste hôpital des Feugrais), Nicolas Malandain (professeur de faculté), Dominique Lafon-Leroux (professeur), Paul Evain (responsable de laboratoire), Dominique Leroy (employée de maison), Jean-Paul Peschard (chef de garage), Patricia Vasseur (professeur d’électronique), Julien Nicolas (chef de cuisine), Hélène Tollemer (ingénieur en microbiologie), Marc Perdereau (cadre commercial), Agnès Arribet (coiffeuse), Guillaume Gruel (chef de projet mécanique), Martine Garcia (auxiliaire puéricultrice), Olivier Corruble (agent de sécurité), Virginia Bellenger (luthier), Didier Joffres (restaurateur), Sonia Joseph (retraitée), Gérard Trolong (retraité).

 

Pont-de-l'Arche 2008 emmenée par William Bertrand (UMP)

William Bertrand, Christiane Sandret, Hervé Arzul, Sophie Cariou, Rodolphe Cariou, Ida Molinaro, Olivier Bonhomme, Agnès Pina Ritel, Amédée Torello, Delphine Blondel, Guillaume Snauwaert, Malika Allal, Franck Denis, Linda Fournier, Henri Lesueur, Carine de Diego Arranz, Laurent Petit, Armelle de Rouge, Fabien de Joie, Claire Paulmier, Fabrice Richelme, Isabelle Racine, Pascal Husson, Julie Petitprez, Jean-Baptiste Michaud, Anne Sandret, François Macchia.

 

Demain, Pont-de-l'Arche emmenée par Éric Réboli (SE, DVD)

Éric Réboli (médecin urgentiste), Christine  Berrenger (Employée en parfumerie), Stéphanie Bourgeois (chef de projet industrie  pharmaceutique), Delphine Buzon (Intérimaire), Gina Cabrita (Commerçante herboriste, diététique), Séverine Delecques (Mère au foyer), Valérie Forfait (Coordinatrice pédagogique, adjointe de direction au CFA de Val-de-Reuil), Rose Giannini (Mère au foyer), Marie-José  Gonord (Sans emploi), Sandrine Horville (Fonctionnaire de police), Mérile  Pinto Moura Fontes (Enseignante), Maryvonne Raude (Ouvrière en chaussures), Jeannine  Réboli (Restauratrice retraitée (Hôtel d’Elbeuf)), Pascaline Ropital (Maître d’hôtel), Philippe Blondeau (Directeur administratif et financier), Kader Boualem (Gérant auto-école « Renault »), Pascal Bovin (Chef d’entreprise), Hervé Coyac (Ingénieur commercial), Hervé  Dehame (Infirmier CHU Rouen), Nicolas Deshayes (Agent commercial indépendant), Jessy Equille (Restaurateur (Bar de l’Arche)), Roland Garreau (Artisan retraité (Carrosserie de l’Arche)), Raynald Hagues (Ingénieur industrie automobile), Hervé Lour (Officier de Sapeurs Pompiers), Joël Naudin (Hôtelier (Hôtel de la Tour)), Christophe Niaux (Ouvrier polyvalent), Eric Réboli (Médecin urgentiste), Franck Thénard (Sapeur Pompier d’Aéroport). 

 

Questions d'avenir : des réponses actives pour Pont-de-l'Arche emmenée par Richard Jacquet (PS, DVG, PCF, MRC, PRG)

Ludovic Aumont (Directeur d’école), Michelle Beaudoin (Directrice d’école retraitée), Nicolas Bouillon (Directeur de centre social), Marie-Christine Calmon (Cadre territorial), Hervé Castel (Greffier des services judiciaires), Angélique Chassy (Responsable de service jeunesse), Karine Demarest (Opératrice de production), Françoise Dijkman (Commerçante retraitée), Merry Djiba (Étudiante), Fabien Gasquet (Fonctionnaire à la direction du travail), Carole Hervagault (Rédactrice assurances), René Infray (Artisan), Richard Jacquet (Responsable jeunesse), Véronique Klépal (Technicienne gestion production), Armand Launay (Bibliothécaire), Roger Leblond (Retraité), Nicolas Le Carff (Agent de maintenance gaz), Paulette Lecureux (Retraitée de l’enseignement), Arnaud Levitre (Responsable de communication), Marion Lucien (Vendeuse), Pascal Marie (Responsable technique), Chantal Moulin (Employée de La Poste), Guy Murvil (Responsable de production), Albert Naniyoula (Cadre social à la CRAM), Mélissa Pousset (Secrétaire), Fatima Rocher (Manutentionnaire), Cédric Viguerard (Chef d’équipe transport express). 

 

Participation

Inscrits : 2899 (soit 447 inscrits de plus qu’en 2001)

Votants : 1988 (68,58 % contre 73,04 % en 2001)

Exprimés : 1932 (56 blancs ou nuls)

 

 

Les résultats par bureau de vote

 

Bureau de vote 1

Bureau de vote 2

Bureau de vote 3

Total

Pourcentage

Pont-de-l’Arche pour tous, liste conduite par

Dominique Jachimiak

226

238

213

677

35.04 %

Pont-de-l’Arche 2008, liste conduite par

William Bertrand

64

63

39

166

8.59 %

Demain, Pont-de-l’Arche, liste conduite par

Éric Réboli

110

83

81

274

14.18 %

Questions d’avenir, liste conduite par 

Richard Jacquet

205

285

325

815

42.18 %

 

L’abstention, plus forte qu’en 2001, est peut-être due au fait que de nombreux électeurs habitent depuis peu dans la commune et ne se retrouvent pas parmi les nombreuses listes. 

 

La moyenne des candidats de la liste de Paulette Lecureux au premier tour en 2001 était de 41 %. En 2008 Richard Jacquet en obtient 42,18 %. On observe une légère progression du nombre de voix : de 733 (moyenne des candidats en 2001) à 815 en 2008. On peut donc parler de nette continuité de l’implantation de Richard Jacquet, successeur de Paulette Lecureux depuis 2001.

 

La prime au maire sortant, Dominique Jachimiak, n’a pas compensé la perte de popularité de celui-ci. Son électorat s’érode : de 691 voix (moyenne des candidats en 2001) à 677 en 2008. Notons qu’en 2001 Dominique Jachimiak avait totalisé 715 voix sur son nom et que cela faisait de lui le plus populaire des candidats de la liste de Claude Blot.

 

La droite progresse malgré sa division : de 271 voix (en moyenne pour les candidats en 2001) à 440 voix (total des listes Éric Réboli et William Bertrand). La liste de Fernand Attal en 2001 avait, certes, fait une campagne peu active. La droite se rapproche des résultats de la liste d’Éric Legrand (DVD) qui obtint 490 voix au premier tour des élections de 1989. 2008 est donc une bonne année pour la droite mais pas une pleine réussite contrairement à ce que les élections présidentielles l’auraient suggéré en 2007 avec le passage en tête de Nicolas Sarkozy (52 % des voix). 

 

Comment établir une comparaison efficace entre les résultats de 2001 et 2008 ? Nous nous sommes amusés avec des calculs… Entre 2001 et 2008 le nombre de votants a augmenté de 111 %. Nous avons donc pris les résultats de 2001 (1791 votants) en les multipliant par cette augmentation de 111 %. Ce qui fait que la liste Dominique Jachimiak (715 voix sur son nom) aurait dû faire 794 voix. La liste de Paulette Lecureux : Richard Jacquet (770 voix en son nom) aurait dû faire 855 voix. En 2008, Dominique Jachimiak perdrait ainsi, selon ces calculs de proportion, 117 voix. Quant à la liste Richard Jacquet, dans la lignée de celle de Paulette Lecureux, elle perdrait 40 voix.

L’érosion des voix de ces deux listes est due à une hausse de 4,5 % de l’abstention ainsi qu’au plus grand nombre de listes en lice. L’abstention traduit certainement un désaveu de l’électorat de gauche qui ne souhaite ni du maire sortant ni du retour de l’ancien maire Paulette Lecureux (ce qui constitue une erreur puisque la tête de liste de gauche est Richard Jacquet). Toutefois cette érosion touche bien plus le maire sortant. Si le bilan de Dominique Jachimiak ne semble pas sanctionné (pas d’effondrement de l’électorat), on peut supposer que son électorat de 2001 s’est, lui, effondré mais a laissé place à de nouveaux habitants qui ne lui reprochent rien ou peu. On peut penser que la campagne démagogique (sortir Pont-de-l’Arche de la CASE) et anti-Lecureux de 2001 a laissé place à 7 années de bilan et que celui-ci a réussi à s’implanter dans la durée sans qu’on lui reproche nécessairement son passé.

 

Mais ce qui a fait l’élection de la liste Dominique Jachimiak en 2001 c’était le report des voix de droite au second tour. La participation fut un peu plus forte au second tour (73,81 %) qu’au premier tour (73,04 %). Dominique Jachimiak passa de 715 à 950 voix (+ 235). Richard Jacquet, lui, passa de 770 à 835 (+ 65). Rappelons de Fernand Attal avait réuni 295 voix au permier tour (235 + 65 = 300)… C'est donc bien le report de ces voix qui a fait le résultat.

 

 

Second tour (16 mars 2008)

 
Les trois listes qui ont obtenu plus de 10 % des voix exprimées au premier tour se sont maintenues. La liste UMP de William Bertrand a appelé à faire barrage aux « socialistes et aux communistes » et donc à voter pour le maire sortant Dominique Jachimiak (qui n’a pas dit s’il y avait des socialistes ou des communistes sur sa liste). Ceci a confirmé le glissement stratégique (?) vers le centre du maire sortant. La composition des listes n’a pas changé.  

 

Participation

Inscrits : 2898

Votants : 2014 (69,49 %)

Exprimés : 1968 (46 blancs ou nuls)

 

Second tour : résultat par bureau de vote  

 

Bureau de vote 1

Bureau de vote 2

Bureau de vote 3

Total

Pourcentage

Pont-de-l’Arche pour tous, liste conduite par

Dominique Jachimiak

297

268

229

794

40.35%

Demain, Pont-de-l’Arche, liste conduite par 

Éric Réboli

87

81

71

239

12.14%

Questions d’avenir, liste conduite par 

Richard Jacquet

227

328

380

935

47.51%

 

La participation à ce second tour a été légèrement plus forte qu’au premier tour (69,49 % contre  68,58 %). On est loin cependant des 73,81 % du second tour de 2001.

La liste du maire sortant fait 117 voix supplémentaires au second tour [1]. Celle d’Éric Réboli doit faire les frais d’un vote "utile" [2] en perdant 35 électeurs et celle de Richard Jacquet, déjà en tête au premier tour, fait le plein avec 120 voix supplémentaires [3]. Ce n’est guère plus que les 117 voix qui se sont ajoutées aux électeurs de Dominique Jachimiak mais c’est un résultat important car il accroit l’avance de 7 % entre ces deux listes au premier tour et obtient plus de 47 % des suffrages dans une triangulaire.

La lecture du second tableau, ci-dessous, démontre que les voix qui s’étaient portées sur la liste UMP de William Bertrand au premier tour n’ont pas toutes suivi sa consigne de vote en faveur de Dominique Jachimiak. Seul le bureau 1 a préféré la liste de Dominique Jachimiak, se disant plus conservatrice. La liste de gauche de Richard Jacquet a néanmoins su convaincre au-delà des horizons idéologiques. Elle a certainement aussi fédéré des électeurs voulant sanctionner l'ancien maire.  

Cependant, les reports des voix des bureaux 2 et 3, traditionnellement les plus à gauche, ont été bénéfiques à la liste de Richard Jacquet. Celui-ci a aussi dû convaincre des personnes qui n’avaient pas voté au premier tour. On peut certainement lire ici la volonté de changement d’un nombre important d’électeurs. 

       

Écarts entre le premier et le second tour

 

Bureau de vote 1

Bureau de vote 2

Bureau de vote 3

Total

En %

Pont-de-l’Arche pour tous, liste conduite par

Dominique Jachimiak

297 (+ 71)

268 (+ 30)

229 (+ 16)

794 (+ 117)

40.35

(+ 5,31)

Demain, Pont-de-l’Arche, liste conduite par 

Éric Réboli

87 (- 23)

81 (- 2)

71 (- 10)

239 (- 35)

12.14

(- 2,04)

Questions d’avenir, liste conduite par

Richard Jacquet

227 (+ 22)

328 (+ 52)

380 (+ 55)

935 (+ 120)

47.51

(+ 5.33)

Total par bureau au 1ertour (évolution du nombre de voix au 2ndtour)

605 (+ 6)

669 (+ 8)

658 (+ 22)

1932 (+ 36)

 

 

Composition du Conseil municipal : 21 personnes de la liste de Richard Jacquet, 5 de la liste de Dominique Jachimiak et un de la liste Éric Réboli.

 

Notes

[1] Ce qui fait 156 voix de moins que celles qui se sont reportées sur le candidat Dominique Jachimiak au second tour des élections de 2001.
[2] C’est-à-dire un vote pour une des listes qui peut l’emporter tout simplement.
[3] Ce qui augmente de 100 voix son résultat individuel au second tour des élections de 2001.
 
A lire aussi...
 
 

Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com

Bando 13x9 (1)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Vos commentaires et messages sont aussi les bienvenus ! Pour utiliser mes travaux, contactez-moi;-)
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Compte LinkedIn.

Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au coeur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte. Gege wanazioni wangu !

Réflexion

Le temps n'est pas. Il n'y a qu'une règle graduée portant les marques "hier, aujourd'hui et demain" ; c'est-à-dire quelques traits issus de la faculté des Hommes à compter le passage des astres ; beautés et mesures à la fois, par Odin !

C'est avec cette règle que les Hommes tentent de mesurer les phénomènes les plus apparents. Ils se donnent des repères parmi l'érosion, véritable mère de la prise de conscience : "ce qui est rare à du prix" écrivait Chateaubriand. 

Il s'agit alors de prendre conscience de l'interdépendance entre tous les phénomènes, leur âme, et leur manière de s'attacher à notre âme. Pont-de-l'Arche où la terre natale... 

Ces phénomènes alimentent notre bonheur : sens du savoir, comment se crée notre notion du bienêtre, d'où vient notre conscience de ce qui est bon, quelles en sont les limites ? 

Bonheur, sens et quête du savoir ; horizon qui donne une orientation à notre cheminement ; orientation vers la naissance de la lumière quelle que soit la saison ; sève de notre arbre généalogique ; doute qui permet de poser peut-être les bonnes questions...

Rabelais quoi qu'il en soit... entre vins, livres et mets sapides : conscience du savoir s'il sait sucrer le faste palais du quotidien et donc là où se rassemblent les gens... érudition en entrée, curiosité en plat principal et conscience en dessert... et inversement, même si c'est moins agréable, pour un étudiant. 

Enfin, n'oubliez pas de poursuivre l'observation dans un verre à dégustation rempli de Calvados du bon bocage normand ! Au-delà des ténèbres de la Genèse, vous y verrez luire les étoiles de l'esprit et des plaisirs...