Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 22:20

Sauvée de la liquidation judiciaire en avril 2010 par Mauricette Le Bras, l’entreprise Marco poursuit ses défis : produire français et sauver 60 emplois.     

 

P1080143.JPG

Marco, le savoir-faire français : chaussures pour femmes, hommes et articles de maroquinerie. 

 

Les classiques plaisent toujours

Sur 150 modèles au catalogue, presque 100 chaussures comptent parmi les classiques de chez Marco : des mocassins et des trotteurs qui font la réputation de l’entreprise Archépontaine partout en France... En effet, réputée dans le luxe et semi-luxe, Marco produit des chaussures très confortables faites en peau d’agneau, de veau... « Ces modèles classiques se vendent toujours bien à côté de nos récentes innovations » précise Mauricette Le Bras. A la semaine du cuir de Paris, en octobre, la qualité des cuirs et des coutures de nos modèles a été remarquée. Cela a fait revenir vers nous certains détaillants, ce qui est très encourageant ». Il faut dire que le savoir-faire des 60 salariés est fort. Tous ont de nombreuses années d’expérience et réalisent parfaitement les 40 à 70 étapes nécessaires à la fabrication d’une chaussure. Aujourd’hui plus proche de l’artisanat que de l’industrie, l’usine Marco produit quelque 500 paires de chaussures par jour.  

Les innovations au rendez-vous…

Depuis 2010, le rajeunissement de la gamme est au cœur des préoccupations. Comme le disait déjà Mauricette Le Bras en 2010 : « Je crois en la marque Marco, il faut la rajeunir tout en restant fidèle à ses valeurs. En reprenant la base du chaussant et le savoir-faire de Marco en matière de confort, nous avons enrichi notre catalogue en offrant plus de choix de couleurs, de matières et de formes, d’ouvertures, de talons… pour aller au plus près des gouts de nos détaillants et de nos clientes. » C’est ce qu’illustre notamment notre photographie des modèles « cologne » et « aude » qui font partie des 50 nouveaux modèles commercialisés depuis moins de deux ans et qui trouvent leur place chez les détaillants. Parmi les nouveautés, quatre modèles masculins apparaissent cette année dans le catalogue de Marco, spécialiste historique de la chaussure pour femme. Ce savoir-faire en modélisme et en production conduit Marco à sous-traiter pour des marques de luxe et aussi, dernièrement, avec la Canadienne Tanya Heath, qui a breveté des chaussures à trois talons interchangeables. Le prototype de cette astucieuse invention, qui permet à ces dames d’adapter leurs chaussures aux besoins de la journée, a été créé chez Marco. Enfin, l’entreprise Archépontaine s’est diversifiée en proposant des sacs à main, des trousses, des portefeuilles...

La plus ancienne usine française de chaussures

La raison sociale apparait en 1833 : « Antoine Ouin et compagnie ». Spécialisée dans le chausson de tresse, l’entreprise se développe très vite malgré l’émergence de nombreux concurrents locaux. A la fin du XIXe siècle, elle fabrique des pantoufles puis, avec la mécanisation, elle fabrique ses premières chaussures  l’aube du XXe siècle. Elle se spécialise dans la chaussure féminine en peau d’agneau. De père en fils, après, Antoine et Léopold, c’est Marcel Ouin qui poursuit l’aventure. Il crée la marque Marco (Marcel Ouin est compagnie) et travaille bientôt avec son fils André. Celui-ci dut revendre Marco aux chaussures Labelle puis à Jean-Pierre Tassel. En 2010, Mauricette Le Bras repris l’entreprise alors placée en liquidation judiciaire.

Magasins d’usine

Moments privilégiés du contact entre Marco et sa clientèle, ne ratez pas les magasins d’usine qui ont régulièrement lieu depuis décembre 2010. Dans son entrepôt situé de l’autre côté de la rue Maurice-Delamare, Marco vend les fins de série à prix cassés ainsi que des articles de maroquinerie et des chaussures pour hommes ne figurant pas au catalogue. Les dates sont communiquées dans la presse, à l’entrée de l’usine et dans le centre-ville.

Contact

Société nouvelle Chaussures Marco / 17, rue Maurice-Delamare

02 32 98 70 20 / www.chaussures-marco.com

 

 Marco.JPG

A côté des modèles classiques, Marco rajeunit sa gamme comme en témoignent les modèles « Cologne », décliné en rouge et en noir (veau), et « Aude » noir (veau, vernis).

 

 

A lire aussi : Chaussures Marco : une collection 2012 audacieuse et innovante

 

Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com/

Bando 13x9 (1)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Vos commentaires et messages sont aussi les bienvenus ! Pour utiliser mes travaux, contactez-moi;-)
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Compte LinkedIn.

Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au coeur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte. Gege wanazioni wangu !

Réflexion

Le temps n'est pas. Il n'y a qu'une règle graduée portant les marques "hier, aujourd'hui et demain" ; c'est-à-dire quelques traits issus de la faculté des Hommes à compter le passage des astres ; beautés et mesures à la fois, par Odin !

C'est avec cette règle que les Hommes tentent de mesurer les phénomènes les plus apparents. Ils se donnent des repères parmi l'érosion, véritable mère de la prise de conscience : "ce qui est rare à du prix" écrivait Chateaubriand. 

Il s'agit alors de prendre conscience de l'interdépendance entre tous les phénomènes, leur âme, et leur manière de s'attacher à notre âme. Pont-de-l'Arche où la terre natale... 

Ces phénomènes alimentent notre bonheur : sens du savoir, comment se crée notre notion du bienêtre, d'où vient notre conscience de ce qui est bon, quelles en sont les limites ? 

Bonheur, sens et quête du savoir ; horizon qui donne une orientation à notre cheminement ; orientation vers la naissance de la lumière quelle que soit la saison ; sève de notre arbre généalogique ; doute qui permet de poser peut-être les bonnes questions...

Rabelais quoi qu'il en soit... entre vins, livres et mets sapides : conscience du savoir s'il sait sucrer le faste palais du quotidien et donc là où se rassemblent les gens... érudition en entrée, curiosité en plat principal et conscience en dessert... et inversement, même si c'est moins agréable, pour un étudiant. 

Enfin, n'oubliez pas de poursuivre l'observation dans un verre à dégustation rempli de Calvados du bon bocage normand ! Au-delà des ténèbres de la Genèse, vous y verrez luire les étoiles de l'esprit et des plaisirs...