Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 14:50

Dimanche 22 avril 2012 – Premier tour

 

En italique, les résultats de 2007

 

 

Nombre

%

Inscrits

3 003             2 825

100

Abstentions

  558                476

18,58       16,84

Votants

2 445             2 351

81,42       83,16

 

 

Nombre

%

Blancs ou nuls

48                  34

1,96        1,45

Exprimés

2 397             2 317

98,04      98,5

 

 

En rouge, les candidats classés à gauche.


Candidats en 2012

Voix

% des exprimés

% des exprimés au niveau national

Nicolas Sarkozy (UMP)

595   728

24,82     31,42

27,18     31,18

François Hollande (PS)

689   560 (S. Royal)

28,74     24,17

28,63     28,63

François Bayrou (Modem)

200   357

8,34       15,41

9,13      18,57

Marine Le Pen (FN)

466   255

(J.-M. Le Pen)

19,44     11,01

17,9      10,44

Philippe Poutou (NPA)

57     148

(O. Besancenot-LCR)

2,38       6,39

1,15       4,08

Jean-Luc Mélenchon (FG)

298  79

(M.-G. Buffet-PCF)

12,43     3,41

11,11    1,93

Nathalie Arthaud (LO)

12    51 (A. Laguiller)

0,5        2,2

0,56     1,33

Nicolas Dupont-Aignan  (DR)

46

1,92

1,79

Eva Joly

(Europe écologie-Les Verts)

31    39 (D. Voynet)

1,29      1,68

2,31     1,57

Jacques Cheminade (RS)

3

0,13

0,25

 

Avec 81,42 %, la participation à Pont-de-l’Arche est un peu supérieure à la moyenne nationale (79,47 %) et en léger recul par rapport à 2007 où elle était de 83,16 % (83,97 % au niveau national).

 

 

+ 8 % pour la gauche par rapport à 2007 

Le candidat PS-PRG François Hollande arrive en tête avec un score légèrement supérieur à la moyenne nationale. Il améliore de plus de 4,5 % le score de la candidate socialiste Ségolène Royal en 2007. 

Le quatrième homme de ces élections, Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), recueille 12,43 % des voix à Pont-de-l’Arche. Ce score est impressionnant comparé au résultat de la candidate communiste en 2007, Marie-Georges Buffet (3,41 % des exprimés). Il confirme un ancrage communiste dans la région bien que le pourcentage soit assez peu supérieur à la moyenne nationale du Front de gauche (11,3 %). A noter les 69 voix qui ont préféré les autres candidats communistes du NPA et de Lutte ouvrière. 

Le total des voix de gauche est de 1 090 soit 47,04 % des exprimés. Ceci représente 183 voix de mieux qu’en 2007 où le total des voix de gauche était de 907 soit 39,15 % des exprimés.

 

Une droite archépontaine sauvée par le FN

Le candidat UMP Nicolas Sarkozy perd près de 6,5 % des voix dans notre ville par rapport à 2007. Il est le grand perdant de ce 1er tour à Pont-de-l’Arche avec François Bayrou (Modem) qui perd près de 7,5 % des voix par rapport à 2007. 

Le seul parti de droite à améliorer son résultat est le FN où Marine Le Pen améliore de près de 7,5 % le score de son père Jean-Marie Le Pen en 2007. Plus précisément, la candidate FN dépasse le candidat UMP dans le 3e bureau (188 contre 183 voix) qui est le plus marqué à gauche à Pont-de-l’Arche. Ceci semble montrer que l’imposant score FN repose en partie sur le vote populaire, plutôt ancré à gauche. 

En effet, le candidat UMP résiste plutôt bien dans le bureau 1 qui est traditionnellement le plus conservateur. Nicolas Sarkozy y obtient 217 voix contre 123 à Marine Le Pen ; François Hollande y recueillant 195 voix. 

Le report des voix du FN serait plus assuré à gauche qu’à droite dans notre ville. 

 

Un second tour bien parti pour la gauche 

Même avec un faible report des voix de François Bayrou (Modem) et du FN, François Hollande est bien parti pour battre Nicolas Sarkozy dans notre ville.

A l’image de Louviers, si notre ville reste représentative de la France, comme en 2007 où elle fut à 0,02 % près identique au score national du 2nd tour, l’élection de François Hollande serait plutôt bien engagée. 

 

Un enseignement pour notre ville ? 

Aux cantonales de 2011, le candidat PCF Gaëtan Levitre avait obtenu 438 voix et le candidat socialiste Richard Jacquet 458 voix. 

Certains avaient voulu y voir un désaveu pour le maire en place. Doivent-ils voir aujourd’hui un désaveu pour le Front de gauche qui perdrait 140 voix et une confirmation pour le maire dont le parti gagnerait 131 voix ? 

Nous ne le pensons pas car chaque élection est unique. Nombreux sont les électeurs à préférer le candidat à son étiquette.  

 

 

 

Dimanche 6 mai 2012 - second tour

Inscrits : 3003

Exprimés : 2279

Blancs et nuls : 149 

Participation : 80,85 % 

 

 

Bureau 1

Bureau 2

Bureau 3

Total

%

François Hollande

  353

(50,9 %)

  427

(56,2 %)

  470

(56,8 %)

  1250

  54,85 %

Nicolas Sarkozy

  340

(49,1 %)

  332

(43,8 %)

  357

(43,2 %)

  1029

  45,15 %

 

  

Participation

Avec 2279 votants, la participation s’élève à 80,85 % à Pont-de-l’Arche, c’est qui est un peu mieux que la moyenne nationale (80,35 %) mais en net recul par rapport à 2007 où la participation dans notre ville a été de 85,17 %. Avec 149 votes blancs ou nuls, ce sont 6,53 % des votants qui ne se sont prononcés pour aucun des deux candidats, ce qui est plus important que la moyenne nationale, s’élevant à 5,82 % de blancs ou nuls. C’est bien plus important qu’au second tour de 2007 où 102 personnes avaient voté blanc ou nul à Pont-de-l’Arche, soit 4,24 % des votants.


Pont-de-l’Arche, un bastion de gauche ?

La ville de Pont-de-l’Arche est vue comme un bastion de gauche. Ceci est dû à son passé industriel principalement tourné vers la fabrication de chaussure puis diversifié dans différents secteurs industriels dépassant les limites de la commune et du canton. Si la gauche a fourni – et continue de fournir – des militants et des personnes investies dans la vie publique, la droite n’en est pas moins présente dans la ville. En 2007, c’est le candidat de droite, Nicolas Sarkozy, qui avait fait la course en tête aux deux tours de la présidentielle où l’ensemble des candidats de droite avaient totalisé 60,85 % des voix au premier tour. Cette année encore, les candidats de droite ont totalisé près de 53 % des voix au premier tour, notamment grâce à un fort score du Front national qui semble séduire une partie de l’électorat populaire (voir les résultats du premier tour).


Sursaut à gauche en 2012

Le sursaut à gauche est lisible dans le résultat du candidat de gauche, François Hollande, au second tour : 54,85 % des exprimés (contre 51,64 % au niveau national). Celui-ci améliore de près de 8 % le pourcentage des bulletins exprimés à gauche entre le premier et le second tour. L’amélioration est surtout forte dans les bureaux 2 et 3, votant traditionnellement à gauche, où la droite recule de près de 10 % entre les deux tours. Ceci semble montrer qu’une partie des électeurs du Front national, très nombreux dans ces bureaux au premier tour, s’est reportée sur le candidat de gauche. Qui plus est, l’érosion du vote à droite semble expliquer la hausse de l’abstention et la hausse des votes nuls et blancs. Quoi qu’il en soit, ceci montre qu’en plus du vote d’adhésion au projet de François Hollande (+ 4,5 % de voix au premier tour par rapport à Ségolène Royal en 2007), le candidat socialiste a bénéficié de la difficulté de Nicolas Sarkozy de convaincre toutes les composantes de l’électorat de droite dont certains électeurs ont préféré se reporter sur le candidat de la gauche. C’est ce que montre le bureau n° 1, bastion de droite dans la ville, qui a basculé de peu (50,9 %) à gauche au second tour de ces élections présidentielles.  

Répartition des votes entre la gauche et la droite au premier tour et par bureau (%)

 

Bureau 1

Bureau 2

Bureau 3

Total

%

Gauche

 317

(43,5 %)

 362

(46,3 %)

411

(46,3 %)

 1090

  47 %

Droite

 411

(54,5 %)

 420

(53,7 %)

476

(53,7 %)

 1307

  53 %

Totaux

728

782

887

2397

 

 

 

A lire aussi...

Le portail des élections à Pont-de-l'Arche


Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com/

Bando 13x9 (1)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vinsareva 24/04/2012 19:19


De rien.

Vinsareva 24/04/2012 14:04


Y a un petit soucis dans ton tableau. Où est Marine Le pen? Par contre y a toujours Jean-Marie.

Armand 24/04/2012 14:17



Bien vu, j'ai corrigé. Merci.



  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Vos commentaires et messages sont aussi les bienvenus ! Pour utiliser mes travaux, contactez-moi;-)
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Compte LinkedIn.

Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au coeur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte. Gege wanazioni wangu !

Réflexion

Le temps n'est pas. Il n'y a qu'une règle graduée portant les marques "hier, aujourd'hui et demain" ; c'est-à-dire quelques traits issus de la faculté des Hommes à compter le passage des astres ; beautés et mesures à la fois, par Odin !

C'est avec cette règle que les Hommes tentent de mesurer les phénomènes les plus apparents. Ils se donnent des repères parmi l'érosion, véritable mère de la prise de conscience : "ce qui est rare à du prix" écrivait Chateaubriand. 

Il s'agit alors de prendre conscience de l'interdépendance entre tous les phénomènes, leur âme, et leur manière de s'attacher à notre âme. Pont-de-l'Arche où la terre natale... 

Ces phénomènes alimentent notre bonheur : sens du savoir, comment se crée notre notion du bienêtre, d'où vient notre conscience de ce qui est bon, quelles en sont les limites ? 

Bonheur, sens et quête du savoir ; horizon qui donne une orientation à notre cheminement ; orientation vers la naissance de la lumière quelle que soit la saison ; sève de notre arbre généalogique ; doute qui permet de poser peut-être les bonnes questions...

Rabelais quoi qu'il en soit... entre vins, livres et mets sapides : conscience du savoir s'il sait sucrer le faste palais du quotidien et donc là où se rassemblent les gens... érudition en entrée, curiosité en plat principal et conscience en dessert... et inversement, même si c'est moins agréable, pour un étudiant. 

Enfin, n'oubliez pas de poursuivre l'observation dans un verre à dégustation rempli de Calvados du bon bocage normand ! Au-delà des ténèbres de la Genèse, vous y verrez luire les étoiles de l'esprit et des plaisirs...