Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 17:51

On le répète à l’envi, l’abbaye de Bonport doit son nom à Richard Cœur de Lion, son fondateur.

 

richard0

 

La présence divine a sauvé le duc de Normandie et roi d’Angleterre alors qu’il faillit se noyer dans la Seine durant une partie de chasse. Emporté par le courant, il fit vœu à son dieu de fonder une abbaye à l’endroit où celui-ci lui ferait toucher la berge. Son vœu fut exaucé et Richard Cœur de Lion donna les moyens à des moines cisterciens de créer l’abbaye de bon port. « Arriver à bon port » désigne, en Français courant, arriver en bonne santé au lieu désiré. A notre connaissance, le premier à avoir couché par écrit cette légende est Jacques Le Batelier d'Aviron, avocat, conseiller au bailliage et présidial d'Evreux en 1638. Dans son ouvrage intitulé Le Mémorial historique des évêques, ville et comté d'Évreux... (et publié par Pierre-François Lebeurier en 1866) il écrivit ces quelques lignes, page 64 :


"Les prelats, barons et seigneurs de Normandie luy jurerent aussi fidelité et obeissance a son abord a Calais ; et son adrivée a Roüen ce ne fut que bals, festins et tournois ; la chasse fut le dernier divertissement de sa cour ; mais comme en l'air le plus serain est un presage de tempête, Richard seul courant un cerf fut emporté, soit par la vigueur de son cheval altéré, soit par quelqu'autre accident, si avant dans la Seine, que ce roy courut au hazard de sa vie. Ce Coeur de Lion, emporté au milieu du cours rapide de cette grosse rivière, ne perdit point le jugement ; mais considerant le peril ou il estoit fit voeu a Dieu de faire bastir une abbaye au lieu ou son cheval prendroit pied sur terre ferme : ce lieu fut depuis appelé Bonport, a cause de l'heureux abord du roy Richard.
An 1190. - Et comme il est mal séant de faire des voeux et ne s'en pas acquitter, le duc roy fit bastir l'abbaye Notre Dame de Bonport, et y establit des moines de l'ordre de Cysteaux, au meme lieu ou son cheval avoit pris terre. Il dotta cette riche abbaye de grands biens, revenus en fiefs nobles et baronnies.
Le pape Clement troisieme rendit cette fondation royalle canonique, et institua la dedicasse de son eglise, fondée de Nostre Dame, au quatrieme de mars. »

 

Cette légende est chevaleresque, très chevaleresque… un peu trop même ! La chute du roi dans la Seine n’est pas un moment glorieux de son règne et l’explication du nom de Bonport nous parait un peu légère pour en faire une vérité d’évangile.


Une des armes de l’abbaye montre Jésus Christ dans son étable de naissance (voir ci-dessous). C’est pourquoi nous avançons l’hypothèse que le bon port désigne l’arrivée du Christ parmi les hommes. Ce nom tient plus sûrement son origine dans les sources religieuses que dans les mésaventures supposées de Richard Cœur de Lion… 


Armes-Bonport.JPG

Extrait de "Gisors : Matrologe de la confrérie de l’Assomption (XVe-XVIIIe siècle)".

Ces armes précèdent le nom de Noël Maulduit, abbé de Bonport en 1537.

Archives départementales de l'Eure (G2120)

 

Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com

Bando 13x9 (1)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Vos commentaires et messages sont aussi les bienvenus ! Pour utiliser mes travaux, contactez-moi;-)
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Compte LinkedIn.

Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au coeur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte. Gege wanazioni wangu !

Réflexion

Le temps n'est pas. Il n'y a qu'une règle graduée portant les marques "hier, aujourd'hui et demain" ; c'est-à-dire quelques traits issus de la faculté des Hommes à compter le passage des astres ; beautés et mesures à la fois, par Odin !

C'est avec cette règle que les Hommes tentent de mesurer les phénomènes les plus apparents. Ils se donnent des repères parmi l'érosion, véritable mère de la prise de conscience : "ce qui est rare à du prix" écrivait Chateaubriand. 

Il s'agit alors de prendre conscience de l'interdépendance entre tous les phénomènes, leur âme, et leur manière de s'attacher à notre âme. Pont-de-l'Arche où la terre natale... 

Ces phénomènes alimentent notre bonheur : sens du savoir, comment se crée notre notion du bienêtre, d'où vient notre conscience de ce qui est bon, quelles en sont les limites ? 

Bonheur, sens et quête du savoir ; horizon qui donne une orientation à notre cheminement ; orientation vers la naissance de la lumière quelle que soit la saison ; sève de notre arbre généalogique ; doute qui permet de poser peut-être les bonnes questions...

Rabelais quoi qu'il en soit... entre vins, livres et mets sapides : conscience du savoir s'il sait sucrer le faste palais du quotidien et donc là où se rassemblent les gens... érudition en entrée, curiosité en plat principal et conscience en dessert... et inversement, même si c'est moins agréable, pour un étudiant. 

Enfin, n'oubliez pas de poursuivre l'observation dans un verre à dégustation rempli de Calvados du bon bocage normand ! Au-delà des ténèbres de la Genèse, vous y verrez luire les étoiles de l'esprit et des plaisirs...