Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 12:36

Pont-de-l’Arche fusionne avec Louviers et fonde le Football club Seine Eure

 

Le 6 juin 2013 est une date qui compte dans l’histoire du football archépontain. L’USPAC a fusionné avec le club de Louviers et devient le Football club Seine Eure (FCSE). Ceci démontre l’ambition des deux clubs qui souhaitent mutualiser leurs moyens tant dans la formation des jeunes que dans la compétitivité des équipes.

A charge, désormais, pour Michel Deloire et Roger Leblond de penser le football au niveau de l’agglomération. Côté compétition, le choix est logique, les trois clubs principaux de l’agglomération n’ont pas de résultats probants. Pont-de-l’Arche a été rétrogradée cette année en Division d’honneur régionale (DHR), l’US Louviers et l’USVVP (Val-de-Reuil) restant en Promotion d’honneur (PH). L’objectif cette année est bel et bien la Division d’honneur pour le FCSE. Ce challenge aurait pu rassembler aussi le club de Val-de-Reuil – Louviers aura tenté le rapprochement – mais sans succès.

L’initiative de la fusion entre Pont-de-l’Arche et Louviers est venue de part et d’autre et se discutait depuis quelques années. Les intervenants et les équipements de Pont-de-l’Arche et Louviers sont mutualisés pour améliorer l’encadrement de toutes les catégories, féminines, vétérans, école de foot, école d’arbitres. Allez les Rouges & noirs !

 

Contact : Maisons des associations / rue Roger Bonnet / 27340 Pont-de-l'Arche / ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 15h30 / 02 35 02 16 61 / fcse@lfnfoot.fr / http://fc-seine-eure.footeo.com

L’équipe première posant avec les entraineurs, dirigeants et Richard Jacquet avant leur premier match (1er septembre, stade Jacques-Havet).

L’équipe première posant avec les entraineurs, dirigeants et Richard Jacquet avant leur premier match (1er septembre, stade Jacques-Havet).

Quelques morceaux d’histoire du football à Pont-de-l’Arche

 

Emergence du football à Pont-de-l’Arche : 1910

Grâce à l’Angleterre, la Normandie est la première région de France à avoir adopté le football comme en témoigne la création du premier club français : le Havre athletic club et sa section football en 1872. Si Pont-de-l’Arche a dû être touché par ce sport à la fin du XIXe siècle, ce n’est qu’en octobre 1910 que des passionnés ont officiellement constitué une association : L’Union sportive de Pont-de-l’Arche (USP).

Affiliée à la Fédération française de football (FFF), elle existait toujours dans les années 1930. Parmi les objectifs déclarés à la Préfecture, l’USP revendiquait « la promotion des sports et la préparation militaire ». Créée quatre ans avant la Première guerre mondiale – en pleine période revancharde – cette revendication de « préparation militaire » visait à demander une subvention au Ministère de la Guerre. Les moyens de l’USP furent limités ce dont témoignent ses terrains, situés un temps sur la route de Louviers, en forêt, et sur des terrains entre la rue Olivier-des-Bordeaux et le Bon-air.

Nul doute que la présence de l’armée britannique durant la Première guerre mondiale a dû motiver les joueurs de l’USP, du moins ceux qui n’étaient pas mobilisés. En effet, le journal local L’Industriel de Louviers abordait régulièrement les rencontres entre le Royal flying corps (RFC) et les autochtones. Le 6 mars 1915, les Britanniques écrasèrent 7 à 0 l’équipe première de Louviers. Le 10 aout 1918, le journal faisait état d’une « fête annuelle des sports » organisée par le RFC à Pont-de-l’Arche.

 

Après 1945 : l’union fait la force !

Après la Libération, on retrouve L’Union sportive de Pont-de-l’Arche (USP) sous un nom sensiblement différent : le Groupement sportif de Pont-de-l'Arche (GSP). Ambitieux, celui-ci fusionne le 4 mai 1963 avec le Club sportif Alizay Igoville (CSAI) et fonde l’Union sportive Pont-de-l’Arche Alizay (USPAI), présidé par Raymond Morel. Ce club évoluait alors en Division d’honneur.

Dans les années 1980, le club engrange de bons résultats en Coupe de France sous la houlette de Marc Godefroy, entraineur issu du Football club de Rouen et de l’US Pavilly-Barentin. L’USPA monte même en Promotion d'honneur (saison 1983). A partir de 1995, le club connait une nouvelle dynamique avec Fabrice Auzoux, entraineur, et Jacques Havet, président. Dans l’objectif d’aller en championnat de ligue, le club met en place la formation des éducateurs, des arbitres et des dirigeants.

En 1998, l'USPA monte en Première division. En 2000, Jacques Havet décède et est remplacé par Roger Leblond qui poursuit la dynamique. Ainsi, en 2002, l’équipe première accède à la Promotion d'honneur (après 20 ans d'absence) et, en 2003, en Division d’honneur régionale, un exploit inconnu depuis 40 ans. En 2004, l’équipe féminine monte en Division d’honneur. Elle remporte l’année suivante la Coupe de Normandie et la Coupe de l’Eure.  

 

Vers une logique intercommunale…

En 2005, le club prend une dimension cantonale en fusionnant avec Criquebeuf et Montaure. L’Union sportive Pont-de-l’Arche canton (USPAC) est ainsi créée. En 2006, l’USPAC compte 365 licenciés. En 1997, le Football club archépontain (FCA, créé vers 1995) rejoint l’USPAC. En 2007, le club compte 501 licenciés – le 4e effectif de la Ligue de Normandie. L'équipe sénior accède à la Division d’honneur où elle restera 6 années en décrochant, notamment, la troisième place dès la première saison finissant à un point des équipes de réserve du FC Rouen et de Pacy-vallée d’Eure. L'équipe féminine accède à la D3 Nationale. Le Football club archépontain Les Damps (FCAD) rejoint l’USPAC. L'équipe sénior accède à la Division d’honneur. L'équipe féminine accède à la D3 Nationale. En 2013, l’USPAC fusionne avec l’Union sportive de Louviers (USL) et devient le Football club Seine Eure (FCSE) et vise toujours plus loin et de préférence entre les poteaux !

 

L’Industriel de Louviers

Archives de l’Eure : 4 M art. 200

Archives de l'USPAC

http://uspac.footeo.com/page/historique.html

L’équipe 1b du Groupement sportif de Pont-de-l’Arche (GSP), ancêtre de l’USPAC, posant le 30 aout 1959 sur le terrain de la route de Louviers. On reconnait Jacques Havet, en haut à gauche, qui fut le président de l’USPAC pendant de nombreuses années.

L’équipe 1b du Groupement sportif de Pont-de-l’Arche (GSP), ancêtre de l’USPAC, posant le 30 aout 1959 sur le terrain de la route de Louviers. On reconnait Jacques Havet, en haut à gauche, qui fut le président de l’USPAC pendant de nombreuses années.

Armand Launay

Pont-de-l'Arche ma ville

http://pontdelarche.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Armand Launay - dans Sports Football Seine Eure Loisirs
commenter cet article

commentaires

  • : Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • Pont de l'Arche histoire, patrimoine et tourisme
  • : Bienvenue sur ce blog perso consacré à Pont-de-l'Arche et sa région (Normandie, Eure). Vos commentaires et messages sont aussi les bienvenus ! Pour utiliser mes travaux, contactez-moi;-)
  • Contact

Mes activités

Armand Launay. Né à Pont-de-l'Arche en 1980, j'ai étudié l'histoire et la sociologie à l'université du Havre (Licence) avant d'obtenir un DUT information-communication qui m'a permis de devenir agent des bibliothèques. J'ai ainsi été formateur en recherche documentaire et en rédaction de littérature scientifique. Compte LinkedIn.

Depuis 2002, je mets en valeur le patrimoine et l'histoire de Pont-de-l'Arche à travers :

- des visites commentées de la ville depuis 2004 ;

- la publication de 20 numéros de La Fouine magazine (2003-2007) et d'articles : "Conviviale et médiévale, Pont-de-l'Arche vous accueille", Patrimoine normand n° 75 ; "Pont-de-l'Arche, berceau de l'infanterie française ?", Patrimoine normand n° 76 ; "Bonport : l'ancienne abbaye dévoile son histoire", Patrimoine normand n° 79 ; "Chaussures Marco : deux siècles de savoir-plaire normand !", Pays de Normandie n° 75.

Bibliographie

- L'Histoire des Damps et des prémices de Pont-de-l'Arche (éditions Charles-Corlet, 2007, 240 pages)

- Pont-de-l'Arche (éditions Alan-Sutton, collection "Mémoire en images", 2008, 117 pages)

- Pont-de-l'Arche, cité de la chaussure : étude sur un patrimoine industriel normand depuis le XVIIIe siècle (mairie de Pont-de-l'Arche, 2009, 52 pages)

- Pont-de-l'Arche, un joyau médiéval au coeur de la Normandie : guide touristique et patrimonial (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 40 pages).

- Pont-de-l'Arche 1911 I 2011 : l'évolution urbaine en 62 photographies (mairie de Pont-de-l'Arche, 2010, 32 pages).

De 2008 à 2014, j'ai été conseiller municipal délégué à la communication et rédacteur en chef de "Pont-de-l'Arche magazine".

Depuis 2014, je suis professeur de philosophie à Mayotte. Gege wanazioni wangu !

Réflexion

Le temps n'est pas. Il n'y a qu'une règle graduée portant les marques "hier, aujourd'hui et demain" ; c'est-à-dire quelques traits issus de la faculté des Hommes à compter le passage des astres ; beautés et mesures à la fois, par Odin !

C'est avec cette règle que les Hommes tentent de mesurer les phénomènes les plus apparents. Ils se donnent des repères parmi l'érosion, véritable mère de la prise de conscience : "ce qui est rare à du prix" écrivait Chateaubriand. 

Il s'agit alors de prendre conscience de l'interdépendance entre tous les phénomènes, leur âme, et leur manière de s'attacher à notre âme. Pont-de-l'Arche où la terre natale... 

Ces phénomènes alimentent notre bonheur : sens du savoir, comment se crée notre notion du bienêtre, d'où vient notre conscience de ce qui est bon, quelles en sont les limites ? 

Bonheur, sens et quête du savoir ; horizon qui donne une orientation à notre cheminement ; orientation vers la naissance de la lumière quelle que soit la saison ; sève de notre arbre généalogique ; doute qui permet de poser peut-être les bonnes questions...

Rabelais quoi qu'il en soit... entre vins, livres et mets sapides : conscience du savoir s'il sait sucrer le faste palais du quotidien et donc là où se rassemblent les gens... érudition en entrée, curiosité en plat principal et conscience en dessert... et inversement, même si c'est moins agréable, pour un étudiant. 

Enfin, n'oubliez pas de poursuivre l'observation dans un verre à dégustation rempli de Calvados du bon bocage normand ! Au-delà des ténèbres de la Genèse, vous y verrez luire les étoiles de l'esprit et des plaisirs...